image

Remerciments a Patrizia de Rosa of Roots Rockers Promotions.



Bob Andy, né Keith Anderson, s'impose comme chanteur soliste en 1966 grâce au succès de la chanson "I ve got to go back home", morceau qui est devenu très vite populaire pour les Jamaïcains. Andy a commencé sa carrière d'auteur-chanteur avec le légendaire groupe vocal les PARAGONS, que lui-même a fondé avec Tyrone (Don) Evans et Howard Barrett. Peu après John Holt s'est rajouté au groupe. Les Paragons sortent plusieurs succès pour le producteur Coxsone Dodd, comme "Love At Last", écrit par Bob lui-même, qui se place premier dans le hit-parade.
Bob Andy
Bob, qui a été un des plus importants personnages chez STUDIO ONE, a fait beaucoup de collaborations avec Jackie Mittoo sur des rythmes originaux qui sortent sous le label de la maison de disque. Andy a écrit des morceaux qui sont devenus des "classiques" : "Feeling Soul", "My Time", "Going Home", et "Too Experienced", pour en nommer seulement quelque-uns, mais a aussi créé des succès pour d'autres artistes du même studio.
En 1970, Bob acquiert une grande notoriété, quand il enregistre avec Marcia Griffiths la mélodie de Nina Simone, "Young, Gifted and Black", qui se vend à un demi-million d'exemplaires en UK et en Europe et qui continue fréquemment à être joué à la radio. BOB & MARCIA deviennent ainsi très connus du public et ils passeront à l'émission Top of the Pops et feront beaucoup de tournées. Par la suite ils sortent un autre morceau qui se place dans le top 10 en Uk et ils enregistreront 2 albums pour le label Trojan Records.
Au début des années 70, Bob continue sa carrière de soliste. "You Don't Know" et "Life" sont 2 morceaux de cette époque très aimés par ses fans anglais. Après leur séparation en 1974, Marcia devient une des I-Threes, choristes de Bob Marley. Entretemps les 45 tours d'Andy "Fire Burning" et "Check It Out"' ont un grand succès en Jamaïque pendant la période des nouveaux mouvements sociaux et de la prise de conscience sur le pouvoir de Manley.

Au milieu des années 70, Bob devient manager A&R (Directeur Artistique) chez le label Tropical Soundtracs. Il s'associe avec Marcia pour l'album Kemar, qui reste l'album de Bob et Marcia par excellence et qui sort avec le titre "Really Together" sous le label de Bob. Bob était un des premiers artistes Jamaïcain à fonder sa propre maison éditrice, ANDISONGS, et fut aussi l'un des premiers à essayer d'établir une organisation pour les droits d'auteur dans la région Caraïbe.
1978 voit la sortie de l'album "Lots of Love and I" avec les excellents "Ghetto Stays in the Mind" et "Feel the Feeling". La même année Andy visite Cuba pour prendre part à la 11ème édition du festival des Jeunes Etudiants. A partir de là, Andy est absent de la scène musical pendant 5 ans pour se consacrer à la carrière d'acteur.
Il est l'interprète principal de plusieurs productions musicales et en 1979 du film jamaïcan "Children of Babylon". En 1983, Bob rentre à nouveau dans le hit-parade avec le single "HONEY", suivi de l'album "Friends" qui arrive en première place. C'est pour sortir ces morceaux que Bob forme en Jamaïque et UK son propre label I-ANKA.

En 1985, Bob tourne en Californie et prend part au Festival Des Jeunes à Mosque, puis est le chanteur le plus important du premier festival reggae au Japon, le Sunsplash. En 1986, il sort l'album "Retrospective" (en 1987 pour Hearthbeat/Rounder Records en Amerique du Nord) qui est très bien accepté par la critique. C'est le produit qui complète son travail entre Studio 1 et ses travaux plus récents.
En novembre 1987, Bob devient le Directeur Artistique à Tuff Gong ( le groupe de compagnies fondé par Bob Marley). Dans ce rôle il représente TUFF GONG MUSIC à plusieurs fonctions en Jamaïque et ailleurs. Il produit des artistes comme Nadine Sutherland, Ernest Wilson et Tyrone Taylor ainsi que de nouveaux talents. Dans cette période Bob a beaucoup d'opportunités pour exprimer son espoir de voir le milieu de la musique élever son standard et devenir plus professionnel, soit au niveau commercial, soit au niveau qualité du produit.
"FREELY" édite à la fin de 1988 sous le label I-ANKA, une compilation de morceaux enrigistrés au milieu des années 80. Très bien accueilli par la critique il reste dans le hit-parade plusieurs mois. Etant toujours un pionnier pour la musique reggae, il se rend en Australie en 1989 où il joue et donne des leçons avec des musiciens locaux. Le 13 Décembre 1989, avec d'autres artistes, il est présent au Gdansk Shipyard en Pologne et prend part au concert anti-ségrégation sponsorisé par Solidarity pour célébrer le progrès du mouvement de libération dans le monde.
Dans les années 90, une des plus importantes maisons de disque du Brésil sort un album de compilation et plusieurs albums sortent au Japon. Bob enregistre aussi l'album "Hanging Tuough" pour le producteur Willi Lindo dans son studio Heavy Beat à Miami qui sort en 1997 sur VP Records, avec les 2 exceptionnels singles "Love This Life" et "Die No More".

Depuis 20 ans, il est reconnu par tous les professionnels. Rockers Magazine a honoré Bob avec un " Lifetime Achievement Award " à Kingston en 1989, ainsi que le Canadian Reggae Music Awards à Toronto en 1991. La chanson "FIRE BURNING" reçoit le JAMI Award pour la chanson de l'année en 1991. En 1997 il est nommé comme une des "légendes vivantes" au Reggae/Soca Awards de Miami, et en 1999 il reçoit le "Lifetime Achievement Award" au Bob Marley Day Festival de Californie. En Jamaïque il reçoit le Prime Minister's Award for Excellence en 2003.
Bob Andy
Dans les années 90 et 2000 Bob donne des concerts exceptionnels en Europe, Japon, Jamaïque, Canada et USA. En plus d'être soliste, Bob s'associe à Marcia Griffiths pour donner des concerts. Il rajoute des nouveaux classiques à son répertoire, comme "Zion", "There Is A God" and "Ska Music (is Jah Music)".
Au début des années 2005 Bob voyage pour la première fois en Afrique. Il prend part au concert du 60ème anniversaire de Bob Marley à Addis Ababa devant un très vaste public et chante au Palais du Président de l'Etiopie. Dans les semaines suivantes, en visite à Shashemane, il donne des concerts au bénéfice du 12 Tribu.
Des compositions plus récentes inclues les succès "Create Our History" avec Luciano (2006), et "Almighty Dolla" (2007) sous le label Altafaan. En Octobre 2006, le gouvernement jamaïcain honore Keith, alias Bob Andy, de l' " Order of Distinction " au rang de Commandant pour sa contribution au développement de la musique Reggae.

Souvent on dit que la marque d'un grand artiste est la production continuelle d'importants travaux durant toute sa vie. L'omniprésence des chansons de Bob et ses rythmiques a déjà converti dans le monde entier des jeunes fans à sa musique et à la musique Reggae. Son public aura de quoi apprécier lorsqu'il découvrira ses récentes compositions qui, rajoutées à ses anciens morceaux, forment un des plus beau et des plus original répertoire du Reggae.